guilde du lotus rouge Index du Forum


L'auberge du Lotus Rouge
Aller à la page: <  1, 2, 3
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    guilde du lotus rouge Index du Forum -> Le Lupanar -> Auberge du Lotus Rouge
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Maktorius
Maquerelles

Hors ligne

Inscrit le: 27 Oct 2010
Messages: 126
Localisation: St-Just la Pendue (France)

MessagePosté le: Mer 27 Avr - 18:30 (2011)    Sujet du message: L'auberge du Lotus Rouge Répondre en citant

Maktorius entra dans l'Auberge du Lotus Rouge. Il semblait bizarre et perdu dans ses pensées. Il traversa la grande salle sans un regard ni un mot pour ses coéquipiers pourtant présent. il se dirigea directement vers le bar, tel un zombie. Il commanda une piña colada, son cocktail favori et vida son verr cul-sec. il en commanda une seconde puis une troisième. Trouvant étrange cette prise d'alcool chez Maktorius, lui qui ne buvait jamais plus que le nécéssaire, Metalosse, Killerbeex et même Lylla vinrent s'assoir à côté du paladin.
_ Mak' ça va? demanda Lylla.
Le paladin leva la tête et réalisa qui était à côté de lui. Il secoua la tête vida à nouveau son verre et prit la parole:
_ Salut, tout le monde. oui ça va Lylla. il m'est juste arrivé un truc pas croyable.
_ Quoi? s'empressa de demander Metalosse.
_ Vous vous souvenez de Samaël, un mage?
_ Oui et ben quoi?
_ Je vous avais dit qu'il s'agissait de mon frère, et bien en fait non. Ce n'était pas mon frère.
_ Oh Mak' je suis désolé pour toi, dit Lylla.
_ il ne faut pas, je l'ai finalement retrouvé mon frère.
_ Ah bon? demanda killerbeex qui était resté muet jusque là.
_ Oui je vous explique. J'étais à Orgrimmar. Je marchais avec le faux Samaël quand unChevalier de la Mort arriva. Il s'appelait aussi Samaël. Il passa devant nous et je sentis le mage mal à l'aise quand il nous dépassa. Et pour cause. Le DK revint rapidement et s'arrêta devant nous. "Mak'? me demanda-t-il?
_ Heu oui mais mes amis m’appellent Mak, les autres Maktorius mais vous, je ne vous connais pas.
_ Tu ne me reconnais pas?
_ Comment le pourrais-je? Je ne vous ai jamais vu.
_ C'est normal. Tu était trop petit quand Lune d'Argent fut attaquée.
_ Quoi? demandais-je perplexe.
_ Mak' c'est moi! Samaël, ton frère.
_ vous faites une grossière erreur, mon frère est à côté de moi;
_ Ah bon? Alors comment pourrais-je savoir que la peluche que t'as donné papa est un lapin bleu nommé Carotte?
Je restais sans voix. Comment cet inconnu pouvais savoir ceci alors que mon "frère" ne le savait même pas. et ce fut le choc. La mémoire me revint aussi vite qu'un choc dans les côtes. Aussitôt je reconnu mon frère, le vrai. Je me jetai dans les bras de mon grand frère. Puis, me retournant vers l'usurpateur, je l'interrogeais. il s'avéra qu'il avait usurpé l'identité de mon frère disparu afin de gagné en estime grâce au nom d'Infury, mon nom de famille. Il voulait aussi infiltré le Lotus Rouge dans un but malvaillant.
_ Eh ben alors. quelle histoire, s'exclama Metalosse.
_N'est-ce pas? Donc voilà, en dix minutes de temps, j'ai retrouvé mon frère Samaël et retrouvé les origines de ma famille. C'est pour cela que j'étais un peu ailleurs en rentrant.
_ Il faudra que tu nous le présente, ton frère.
_ Oh je crois que ce ne sera pas nécessaire Killer.
_ Ah bon?
_ Oui, la plupart des membres du Lotus le connaisse puisqu’il est le chef de la guilde des Damnés. En attendant, je vous paye la prochaine tournée.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN Skype
Publicité






MessagePosté le: Mer 27 Avr - 18:30 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Xazara


Hors ligne

Inscrit le: 28 Mar 2011
Messages: 8
Localisation: Ça t'intéresse?

MessagePosté le: Mer 4 Mai - 06:12 (2011)    Sujet du message: L'auberge du Lotus Rouge Répondre en citant

Mardi 3 mai, année du Centaure...

À l'horizon, les derniers rayons rouge-orangé de l'astre solaire s'apaisait tranquillement jusqu'à ne devenir qu'une faible lueur rougeoyante et lointaine pour enfin disparaître sous la ligne de la rondeur du monde. À peine avait été soufflée la torche céleste que les villageois se hâtaient à regagner leur chaumière. Il n'en fallut pas plus longtemps pour que la fraîcheur nocturne s'installer peu à peu alors qu'une douce brise du nord-ouest vint arracher les bribes de chaleur du jour passé de sa froideur venant tout droit du Norfendre.C'est sous une bruine à geler jusqu'au os, qu'une soirée... bien ordinaire venait de s'amorcé.

Une expédition... Oui encore. Cette bien-aimée... *tousse* Que dis-je! Cette bien-détestée chevalier de la mort Mortella revenait d'une expédition des plus pénibles qui soit. Ank'het avec une bande de bras cassés. Résulta: Une armure de tank au complet presque bonne pour le recyclage, une épée tordu et l'autre cassée, une bande râleur qui sont heureux de finalement finir et Mortella qui s'en revient fourbue. Elle arriva à la porte de l'auberge soupirant d'y être enfin parvenu alors qu'elle jeta au loin cette vieille cape à capuchon qui l'avait couvert des intempéries sur le chemin du retour avant d'entrer dans l'établissement; jusque là, aucun changement.

Puis, soudain, la porte se ferma brusquement derrière elle, comme si quelqu'un l'avait fermé à sa suite.

«Un coup de vent...», pensa-t-elle avant de jeter un coup d'oeil par-dessus son épaule.

Ce que l'elfe de sang aux yeux bleus claires aperçu la surprit. Un mur blanc... Pas la moindre trace de l'existence d'une porte. Elle y toucha pour s'en assurer. Complètement lisse, c'était un mur blanc et lisse. Au même moment où elle testait le mur, Mortella vit clairement sa main avec un teint de peau plus claire, plus vivant. Intriguée et abasourdie, elle s'inspecta brièvement. Non-sens! Le teint de ses mains était le même sur son corps. De plus, son pantalon et sa camisole noirs n'étaient plus. Elle était nu-pieds était d'un chandail à manche longue et un pantalon tout deux blancs et fait d'un tissu synthétique étrangement familier. L'elfe se retourna vers l'intérieur de la pièce. Le plancher et le plafond tous aussi blancs que les murs. Au plafond était vissé des éclairage en tubes diffusant une lumière blanche artificielle. Des tables blanche, des chaises blanches... Qu'est est-ce ce foutoir? Elle ne put reconnaître aucun visage. Tous ses gens étaient habillés comme elle sauf un un homme en sarrau d'âge mûr qui semblait prendre des notes. Mortella avança d'un pas incertain se demandant ce qui se passait. C'est alors qu'elle fut gentiment agrippée par le bras ce qui la fit sursauté en portant le regard sur ce qui l'aggripait.

-Oh, je vous ai fait peur? Pardonnez-moi, dit le monsieur en sarrau en affichant un sourire rassurant, alors, comment allez-vous, aujourd'hui, mademoiselle Eleney Por'ah?

-Qui es-tu? demanda cette dernière.

Posant une main réconfortante sur l'épaule de la chevalier de la mort:

-Mais voyons, vous ne me reconnaissez pas? Je suis le docteur Lidenburg, c'est moi qui suis en charge de votre santé. Je suis votre docteur, Kyliandra. Vous vous souvenez?

-Quoi? Mon docteur? s'étonna Mortella, Attends... Comment tu m'as appelé?

-Allons, détendez-vous... enchaîna le docteur d'un ton doucereux, Kyliandra, c'est votre nom. Il n'y a absolument rien a craindre. Tiens! Si vous me racontiez ce que vous avez fait ce matin?

-Tu es un putain de malade toi... Ce n'est pas comme ça que je m'appelle. Je ne suis pas malade, va te faire foutre le doc.

-C'est dans votre tête. Je croyais que l'on en avait déjà parler de l'impolitesse. Il faut...

-Non, laisse-moi tranquille! interrompit Mortella en haussant le ton tout en tentant de libérer son bras de l'étreinte du docteur.

Dr. Lidenburg secoue la tête la tête, puis dis:

-J'ai cru que vous aviez fait du progrès. C'est franchement décevant...

À ce moment, plusieurs individus, visiblement des infirmiers, se ruèrent sur elle comme pour venir la maîtriser alors que se débattait vainement contre le docteur Lidenburg.

-Nooooooooon!!! cria-t-elle enfermant les yeux.

Lorsqu'elle rouvrit les yeux, elle était dans l'auberge, retenue par... rien du tout. Tout le monde la regardait de manière divers, de l'envie de rire à l'inquiétude. Même Gégé la dévisageait. Déboussolée, La chevalier de la mort alla s'asseoir à une table à l'écart en silence, espérant qu'on l'oublie.

[HRP.:+OMFG full de points, pour le premier qui me dit: «Schizo!»]
_________________
«Hmf...»


Revenir en haut
MSN
Pakalor


Hors ligne

Inscrit le: 29 Mar 2011
Messages: 16
Localisation: devant la pire bécanne jamais encore en vie...

MessagePosté le: Sam 14 Mai - 13:12 (2011)    Sujet du message: L'auberge du Lotus Rouge Répondre en citant

Pakalor regarde d'un air triste l'auberge du dehors, personne ne le voit... normal son réflecteur de donnée a haute transmission a grillé et il ne pourra pas s'en acheter un nouveau avant longtemps, donc je disais ... Pakalor regarde tristement l'auberge du lotus rouge ... 

Revenir en haut
MSN
Xazara


Hors ligne

Inscrit le: 28 Mar 2011
Messages: 8
Localisation: Ça t'intéresse?

MessagePosté le: Mar 24 Mai - 04:13 (2011)    Sujet du message: L'auberge du Lotus Rouge Répondre en citant

Si les bonnes nouvelles attiraient l'attention, les mauvaise n'en étaient que plus efficaces. Il n'avait pas été si difficile de deviner un mal qui tourmentait la chevalier de la mort que tant de gens détestait. Une tristesse que personne n'arrivait à n'en trouver la source. Les ténébreuses abîmes de son noir coeur avaient été hélas indéchiffrable. Autour d'elle des gens c'étaient massés, visiblement curieux de savoir ce qui se tramait avec cette méprisable personne.  C'est habillé d'une tenue de voyage noire, ses épées à la ceinture, sa lance dans le dos et le sac à dos accroché à ses épaule contenant son armure que Mortella pris la parole après avoir réquisitionné le silence qui se fit:

-Membre du Lotus rouge, Misérables mortels pour la plupart, j'ai de bien tristes nouvelles à vous annoncer qui en fera sans doute sourire plusieurs, commença-t-elle solennellement, pour une fois, j'ai décidé de penser autre plutôt qu'uniquement pour moi-même. Si vous croyez être la source de mon malheur, c'est que vous êtes de piètres penseurs. Ça me défoule de vous emmerder dans votre médiocrité, vauriens de mortels.

Un orc surgit brusquement de la foule accourant furieusement vers Mortella qui le mit au tapis d'un seul coup de poing pour enchaîner:

-Impolie d'interrompre... Je disais donc! J'annonce donc, pour des raisons que vous ne pourriez comprendre de vos pathétiques existences, j'annonce mon départ. Et ce, pour une duré indéterminée. Pour ce qui est de Maleraya, elle a déjà commencé à entreprendre son voyage aux Enfers. Alors, pas la peine de lui souhaiter bon voyage. En ce qui me concerne, je partirai demain en soirée. Pour le peu de personnes qui voudront me dire au revoir, je serai dans le salon. Prête à entendre vos dernières paroles à mon égard...

Sur une note tristesse et un atmosphère soudainement lourd, Mortella s'éloigna de l'attroupement pour aller s'asseoir dans ce divan. Sans doute une dernière fois avant longtemps...

[HRP.: En fait, le pc m'était prêter et je dois donc le rendre pour l'été, rendant WoW plutôt inaccessible. Cependant, il sera possible de me voir connecté à de rares occasions. Vous allez me manquer ]
_________________
«Hmf...»


Revenir en haut
MSN
Pakalor


Hors ligne

Inscrit le: 29 Mar 2011
Messages: 16
Localisation: devant la pire bécanne jamais encore en vie...

MessagePosté le: Mar 24 Mai - 14:19 (2011)    Sujet du message: L'auberge du Lotus Rouge Répondre en citant

Pakalor passant par là , se demanda ce qui pouvait bien se tramer, mais bientôt il pouffa de rire en voyant Mortella, un fouet a la main, courir apres maktorius lui criant de lui servir de pouf pour ses pieds mais ce bon vieux chevalier n'en avait pas du tout envie, ce qui me marqua auplus haut pouint c'est que pendant un instant je vis la guilde comme elle etait au depart joyeuse pleine de vie... Ne pouvant être vu ou entendu de personne a cause de ce stupide reflecteur il avait du, emprunter celui d'un centre communautaire pour personnes agées ... En gros la vieille bécane des années 80.
Il pouvait voir sans être vu, un peu triste comme situation mais cela lui suffisait pour le moment ... Regardant Mortella une dernièere fois, il lui fis signe de la main et s'en fus dans la nuit! Crying or Very sad


Revenir en haut
MSN
Maktorius
Maquerelles

Hors ligne

Inscrit le: 27 Oct 2010
Messages: 126
Localisation: St-Just la Pendue (France)

MessagePosté le: Lun 5 Sep - 12:20 (2011)    Sujet du message: L'auberge du Lotus Rouge Répondre en citant

Maktorius ouvrit les yeux. Ceux-ci clignèrent pendant quelques secondes afin de s'habituer à la lumière qui filtrait par la fenêtre. Alors, qu'il reprenait lentement ses esprits, le paladin tenta de regarder autour de lui afin de savoir où il était. Mais ce simple mouvement circulaire de sa tête suffit à lui déclencher une migraine de tout les diables. Il reprit sa position initial et referma les yeux afin de calmer la douleur lancinante de son crane. Que c'était-il passé? Il n'en gardait aucun souvenir.Alors qu'il sombrait à la frontière du sommeil, il entendit une porte s'ouvrir. Il mit toute sa concentration dans l'écoute de la conversation:
- Comment va-t-il? demanda une voix masculine.
- Mieux apparemment, mais il est encore très faible.
Si Maktorius avait reconnu son frère Samaël comme étant la première voix, la seconde lui était totalement inconnue.
- Je vais rester à son chevet, tu peux me laisser.
- OK, appel-moi si il y a un problème.
- Pas de problème, encore merci Allena.
Allena? Le paladin ne voyait pas de qui il s'agissait mais un certain réconfort le prit à l'idée que son grand frère était à ses coté.
- Sam?
- Mak? Tu es réveillé? Depuis quand?
Le paladin ouvrit la bouche pour répondre mais sa gorge était trop sèche pour prononcer le moindre mot. Du doigt, il montra un verre posé à ses cotés. Samaël le prit, le remplit et en versa une petite dose dans la bouche de son frère. Le contact du liquide sur la langue du malade lui redonna un peu de force.
- Merci. Je suis où?
- Tu es chez les Damnés. Dans ma chambre pour être précis. Nous sommes le 05 Septembre et cela fait près de 4 mois que tu es dans le cirage.
- 4 mois?
Maktorius, n'en revenait pas.
- Que s'est-il passé?
- Tu ne t'en souviens pas? C'est normal tu me diras. Tu te rappelles nos séances d'entrainement?
- Oui vite fait.
- Lors de la dernière séance, je ne sais pas comment cela a pu arriver mais j'ai perdu le contrôle de Limbrembler, ma goule. Elle s'est avidement jetée sur toi. Avant que j'ai pu réagir, elle t'avait mordue à la gorge. En plus de la blessure physique, elle t'as inoculée ma peste froide. En moins de cinq minutes, tu t'es éffondré par terre. J'i juste eu le temps de te ramenner chez les Damnés. Heureusement Allena, notre prétresse, était présente. Elle a réussi à stopper la progression de la maladie. Ensuite ça n'a été qu'une question de temps, le temps que ton corps se remette.
Après ce long récit, Maktorius se rendormit. Le lendemain, sa santé était de nouveau acceptable et il se leva. Il passa trois jour de plus chez les Damnés afin de reprendre des forces.
Au matin du quatrième jour, Maktorius fit ses adieux à son frère, monta sur son drake albinos et s'envola pour le Lotus rouge.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN Skype
Maktorius
Maquerelles

Hors ligne

Inscrit le: 27 Oct 2010
Messages: 126
Localisation: St-Just la Pendue (France)

MessagePosté le: Lun 12 Sep - 16:31 (2011)    Sujet du message: L'auberge du Lotus Rouge Répondre en citant

Maktorius atterrit devant l'auberge. Après avoir mit son drake albinos en écurie, il entra. L'ambiance semblait clam, pour une fois, et il alla directement au tableau d'affichage. Il y accrocha un mot disant: "le Jeudi 22 Septembre, à partir de 21h30, mon frère Samaël se marie. Que tous ceux qui veulent venir le contact directement."
Une fois cela fait, il se dirigea vers sa propre chambre et s'effondra sur le lit dans un profond sommeil, la maladie toujours un peu présente dans ses veines.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN Skype
Pakalor


Hors ligne

Inscrit le: 29 Mar 2011
Messages: 16
Localisation: devant la pire bécanne jamais encore en vie...

MessagePosté le: Sam 28 Juil - 19:43 (2012)    Sujet du message: L'auberge du Lotus Rouge Répondre en citant

Frottant ses bottes pour y enlever la boue, Pakalor leva les yeux et eu alors une vision familliere, d‘une vielle bicoque pleine de broussailles et de lianes. Il sorti son couteau et commenca a se frayer un passage à travers la végétation...


Arrivant devant la porte, y posa son oreille droite pour ecouter si la maison était encore habitee mais pas le moindre son n‘en sorti. Tournant la poignee, il du quand meme enfoncer la porte pour y entrer,.. L‘endroit était desert, chacun de ses pas faisait une marque sur le sol recouvert de poussiere. Il restait un mot sur le tableau d!‘affichage annoncant le mariage prochain de quelqu‘un, impossible de savoir qui, l‘humidite avait rendu le nom illisible!


Pak commenca des lors un petit nettoyage des lieux, coupa du bois qu‘il mis dans la reserve,.. Le soir arrivant, il allluma une bonne fflambée, mangea  une cuisse de porc precedement decoupee et s‘ enmitoufla pour finir sous sa couverture. 


Le lendemain, il y laissa une note, "Pakalor est passé par là, le 28/07/2012. A tres bientot si jamais vous revenez.", remis son sac sur son épaule et repris son chemin.


Revenir en haut
MSN
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 06:33 (2018)    Sujet du message: L'auberge du Lotus Rouge

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    guilde du lotus rouge Index du Forum -> Le Lupanar -> Auberge du Lotus Rouge Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 3
Page 3 sur 3

 
Sauter vers:  


Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation